Nous embouteillons à nouveau

Nous avons décidé de nous engager dans une démarche écologique de réduction des déchets dans notre métier d’importateur / négociant / distributeur de vins, le but étant d’atteindre, à terme, le zéro déchet.

Notre démarche s’articule autour de deux grands projets :

1. la tireuse de produits en vrac au détail

2. l’embouteillage de vin en Belgique via un circuit court

1. Tireuse de produits en vrac au détail à notre magasin d’Uccle

Vente au détail de petits volumes de produits biologiques (vins, alcools et huiles d’olive) en vrac à prix attractifs.

Remplissage et réutilisation des bouteilles appartenant au client (plus de déchets).

Utilisation de bouchons à tête « TAPI » lavables et réutilisables (pas de déchets).

Résultat : cinq fois moins de CO2 , 30% d’économie, 500 grammes de déchets évités.

Concept se rapprochant du zéro déchet.

2. Embouteillage en Belgique (Braine-le-Château) en circuit court

(2.500 bouteilles/heure).

Conditionnement par un groupe d’embouteillage sous gaz neutre et approvisionnement de la Tireuse d’Uccle.

L’idée peut paraître aussi farfelue que saugrenue. Nous avons été les premiers à demander à l’Inspection économique un numéro d’embouteilleur depuis 1989 ! Le numéro B/00412 nous a été attribué.

Pourquoi reprendre la mise en bouteille en Belgique ou Comment Gelin répond à la problématique des déchets?

1. Transport par camions citernes de vins en vrac : trois fois moins de CO2 et meilleure tenue qualitative du vin en transport vrac.

2. Utilisation d’une bouteille beaucoup plus légère produites localement (moins de Co2).

3. Utilisation systématique de liège naturel biologique issu d’une réserve naturelle : élimination de la capsule à vis en aluminium très polluante.

4. Absence de surcapsule en aluminium (très polluante) qui coiffe habituellement les goulots.

5. Mise en cave ou acheminement en magasin de vente sans déchet grâce aux box palettes en bois.

6. Mise à la disposition du client de casiers en bois fabriqués par un atelier protégé local (Nekto à Soignies) et réutilisables à l’infini (nos plus vieux cassiers ont 60 ans) ainsi que de cartons non blanchis très solides type cartons à bananes munis de poignées qui sont réutilisables au minimum pour dix transports et peuvent également être très pratiques pour d’autres usages.